vendredi 27 juin 2014

Quatrième dîner - 25 juin 2014

Un rendez vous attendu avec impatience

Il est bientôt l'heure, on se dépêche, on va être en retard ! On attrape le gâteau que l'on a préparé pour l'occasion et on saute dans sa voiture affrontant de plein fouet les embouteillages. C'est la panique, les places de parking sont toutes occupées, ça klaxonne dans tous les sens et, cerise sur le gâteau, les piétons sont nombreux ! Ah oui, c'est le premier jour des soldes !! Une fois garé, on sort au pas de course, on retrouve sur le trottoir des bénévoles, et on se dirige ensemble vers le lieu du dîner. Le rythme décélère, le pli est pris : les premiers bénévoles arrivés mettent en route le repas, les autres s'occupent du service. Les complications de la semaine s'envolent, et c'est avec une légèreté surprenante que nous nous retrouvons.

Un premier accueil qui égale la fête de la musique

La venue de nos premiers hôtes est proche. Nous nous rassemblons pour une bénédiction du père. Notre premier invité pointe le bout de son nez, puis un second, puis un troisième, etc. Ils sont de plus en plus nombreux... Bien loin est le temps où nous craignions de ne voir personne passer le portail ! Des groupes entiers se réunissent ce soir à Magdalena. Nous accueillons 18 personnes ! La guitare est sortie et c'est dehors, sur des chansons de Renaud, que nous hissons nos voix. Les cordes de la guitare continuent d'être grattées, et parmi nos invités, de véritables jongleurs nous font partager leurs talents... Et tant mieux car en coulisse les plombs ont sauté !! La cuisine est à l'arrêt complet et la salle à manger est plongée dans le noir absolu. Sans électricité, nos gnocchis risquent d'être "al dente" ! Un miracle ? Ou tout simplement la remise en route du disjoncteur : et la lumière fut ! 

A table maintenant !

Cette fois-ci, quatre tables de huit sont dressées : l'ambiance est plus chaleureuse, les relations plus intimes, la découverte des plus timides facilitée. Au menu : salade grecque haute en couleur, gnocchis, steaks hachés, fromage et nos traditionnels desserts faits maison pour finir. En fin de repas, nous chantons une salutation à la Vierge Marie accompagnée chaleureusement par la guitare. Quelques accueillis se joignent à nous et partagent cet instant.

"A mercredi prochain"

L'heure file, il est temps de faire la vaisselle et de ranger. Nos invités nous remercient, participent au rangement de la salle à manger et certains se renseignent sur l'aide et la participation qu'ils pourraient, à l'avenir, apporter  à l'association. Les invités ont créé des liens entre eux, s'échangent leur numéro de portable et leur nom de rue... Magdalena38 prend vie ! On traîne pour se quitter mais il est temps que chacun retrouve son bout de chemin. Et dorénavant à 22 heures, dans la rue Abbé Barral, on entend : "à mercredi prochain !"

Article écrit par Anaïs, le 26 juin 2014.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire