mardi 22 novembre 2016

Merci !! Retour en vidéo sur notre pèlerinage à Rome dans le cadre de Fratello !



MERCI !

Merci à tous nos donateurs,
sans qui ce pèlerinage n'aurait pas été possible !

Merci au diocèse de Grenoble-Vienne, et à la plateforme
CredoFunding pour leur soutien dans la campagne de dons.

Merci à Etienne Villemain, aux équipes de Fratello et de Terralto,
pour l'incroyable organisation de ce
festival européen de la Joie et de la Miséricorde.

Merci au Père Jean-Philippe Chauveau, fondateur de Magdalena.

Merci à vous tous qui avez soutenu ce projet par votre prière !

Grâce à vous, nous étions 29 pèlerins grenoblois, des associations Magdalena38 et Grain de Sel Hors les Murs, à être partis à Rome voir le Pape François.

MERCI !


Nous vous partageons ci-dessous la prière exprimée par le Pape François à la fin de son allocution vendredi matin :


Dieu, Père de nous tous, de chacun de tes fils,
nous te demandons de nous donner la force,
de nous donner la joie, de nous enseigner à regarder de l’avant,
de nous enseigner à être solidaires parce que nous sommes frères
et de nous aider à défendre notre dignité.
Tu es le Père de chacun d’entre nous.
Bénis nous, ô Père.
Amen.

Nous espérons qu'à travers ce film vous pourrez partager notre immense joie !
N'hésitez pas à partager ce film autour de vous : https://youtu.be/YwKQ6GjYV78

https://youtu.be/YwKQ6GjYV78


vendredi 18 novembre 2016

Témoignages de Charlotte, Yann et Aurélie à la suite de notre pèlerinage à Rome ! (RCF)

Retour sur le rassemblement Fratello qui a eu lieu ce week-end à Rome. 29 personnes de notre département étaient présentes à l’invitation de pape François qui a redit son amour d’une Eglise pour les pauvres. Charlotte, Yann et Aurélie nous livrent leurs impressions sur RCF.





Merci Aurélie, Charlotte et Yann pour votre témoignage. Le flux de l'émission est parfois un peu long à apparaître.

samedi 12 novembre 2016

Fratello : un premier merci après cette première journée !

29 pèlerins grenoblois du Grain de Sel et de Magdalena38



Nous sommes finalement 29 à être partis de Grenoble jeudi matin en pèlerinage à Rome voir le Pape François : 11 du Grain de Sel et 18 de Magdalena38 ! C'est 4 de plus que prévu, et cela grâce à votre générosité ! Sur place, nous avons retrouvé 39 autres pèlerins de Magdalena92, dont notre fondateur le père Jean-Philippe Chauveau... et plus de 3500 pèlerins de toutes les nationalités !



Messe internationale au Fabulous Camping !




Nous sommes tous arrivés jeudi en fin de journée ou début de soirée, et nous avons pris possession de notre lieu d'hébergement : le "Fabulous Camping", a 45 minutes de Rome en comptant les difficultés de circulation. Notre groupe est réparti dans des 6 mobil-homes composés de 3 chambres chacun, tout à fait confortables. Nous sommes plus de 400 "fratellos" sur le site ! Après cette journée de voyage, un groupe espagnol nous propose de participer à la messe, et de nous traduire l'homélie ! Premier moment de communion fraternelle et internationale ! Puis après le dîner, le sommeil gagne rapidement tout le monde.

Vendredi, Jour 1 : "Dieu console"


Ce matin, vendredi, premier jour, et réveil aux aurores afin de ne pas manquer notre rendez-vous un peu particulier ! Après un rapide petit-déjeuner, notre car nous conduit au Vatican, et nous rejoignons l'immense salle Paul VI, pour louer le Seigneur, et écouter le témoignage d'une religieuse de la communauté Saint-Jean. Puis celui qui était tant attendu par tous les pèlerins, "Papa Francesco", nous rejoint un peu avant midi en descendant lentement par l'allée centrale, et en prenant le temps de serrer la main d'un grand nombre de pèlerins... dont Yerson, un jeune de notre groupe qui fut rempli de joie !

Le pape demande pardon aux pauvres



(photo Aleteia.org)

Puis prenant la parole, après avoir écouté attentivement le témoignage de deux cabossés de la vie, le pape déclare à tous les pauvres : « Je vous demande pardon au nom des chrétiens qui tournent la tête de l’autre coté à la vue d’un pauvre ». A la fin de son élocution pleine d'espérance, le pape a pris près d'une demi-heure pour rencontrer, serrer la main, serrer dans ses bras et bénir un très grand nombre de pèlerins !

Cet après-midi, visite avec une guide francophone des musées du Vatican, de la chapelle Sixtine, et un premier tour rapide dans la basilique St Pierre où nous retournerons dimanche matin pour la messe de clôture célébrée par le Pape François !


Une organisation remarquable !





Enfin, comment ne pas dire un mot sur l'organisation par Fratello : tout est parfait ! C'est en réalité plutôt nous qui avons du mal à respecter les horaires avec des brebis que nous égarons  régulièrement mais que nous finissons toujours par retrouver !
Ce soir à 21h15, après cette longue journée, le père Jean-Philippe a célébré la messe avec 6 autres prêtres et diacres, et près de cent "fratellos" francophones. Merci Seigneur pour cette magnifique journée, et merci à vous tous qui nous permettez de vivre cette aventure !


Article rédigé par Rodolphe, le 11 novembre 2016

vendredi 4 novembre 2016

Lutte contre la prostitution - L'engagement des Eglises (émission RCF Isère)

Vous avez peut-être été touchés ou scandalisés par la vision de très jeunes femmes, noires souvent, qui arpentent les trottoirs des boulevards de Grenoble le soir, dans l’attente d’un client. Vous avez peut-être été interrogatifs par la présence de camionnettes qui stationnent en plein jour dans nos chemins de campagnes.
Le phénomène de la prostitution a connu des évolutions majeures ces dernières années ; il est maintenant la partie visible d’un trafic généralisé d’êtres humains dont les bénéfices au niveau mondial sont équivalents à ceux du trafic de drogue.
Des associations sont mobilisées pour venir en aide à ces victimes. Les Eglises chrétiennes de l'agglomération participent à cet accompagnement. Nous les rencontrons aujourd'hui alors que se prépare une conférence à Grenoble.

https://rcf.fr/spiritualite/vie-de-leglise/lutte-contre-la-prostitutrion-lengagement-des-eglises


Merci à Gilles pour son témoignage. Le flux de l'émission est parfois un peu long à apparaître.

lundi 3 octobre 2016

Aidez-nous à partir à Rome voir le pape François !

Fratello - Festival Européen de la Joie et de la Miséricorde




"Comme je voudrais une Eglise pauvre pour les pauvres", déclarait le pape François, quelques jours après son élection ! Et liant le geste à la parole, il invite à Rome six mille personnes en situation de précarité, pour leur permettre de découvrir tout l’amour du Christ, à l’occasion du Jubilé de la Miséricorde. Voilà l’Eglise pour les pauvres !

Cet appel nous a particulièrement touchés, et après concertation, nous avons donc réservé vingt-cinq places pour pouvoir partir tous ensemble ! Cette proposition faite aux plus démunis, avec qui nous partageons un dîner chaque mercredi, fut accueillie avec surprise, incrédulité, suspicion parfois (mais comment allons-nous payer ?)… mais très rapidement, la joie et l’engouement ont pris le dessus.

Nous sommes prêts à partir, enfin presque, à un détail près… qui ne dépend que de vous : financer ce voyage ! Chers amis, donnez et offrez ce pèlerinage à nos frères qui sont en grande précarité : vous partagerez ainsi leur joie. Merci d’avance !


mardi 27 septembre 2016

Quand Notre-Dame de la Salette rassemble tous ses enfants

Dimanche 25 septembre, 7h30



Réveil à l'aube en ce dimanche pour partir tous ensemble à La Salette, à l'occasion du pèlerinage diocésain, et du 170ème anniversaire de l'apparition de Notre-Dame. Notre petite troupe de Magdaléniens monte dans le car, qui n'attendra pas les retardataires. Nous sommes huit... sur les dix-neuf inscrits. Je regarde tout autour, je relance une nouvelle fois sur les téléphones qui ne décrochent pas, quand soudain j'aperçois deux amis au loin, marchant tranquillement vers nous. Je cours à leur rencontre pour qu'ils accélèrent le pas, pendant qu'une bénévole fait patienter le chauffeur du car. Nous sommes dix... Mon téléphone sonne, un groupe de trois filles anglophones me demande de les attendre, elles sont dans le tramway... C'est décidé, je laisse le car partir sans moi, et je prends ma voiture pour aller retrouver nos trois amies, afin de monter ensemble à La Salette. Nous sommes treize !


9h30, les derniers seront les premiers



Notre voiture arrive avant le car, et nous nous rendons sans plus attendre au pied de la statue de la Vierge Marie sur le parvis de la basilique. Je regarde nos amies courir vers notre Mère, et j'admire leur foi qui est grande, simple, et explicite. Elles restent un long moment à prier en silence. Puis elles filent acheter des luminions, m'en offrent un au passage, et nous retournons les déposer au pied de la Madone. Nouveau temps de recueillement. Puis nous grimpons jusqu'à la petite chapelle construite avant la basilique, puis de l'autre côté, jusqu'à la croix dominant le lieu. "It's a lovely place", s'exclame l'une d'elles, et les autres acquiescent en admirant l'Obiou qui domine juste en face ! Deux jeunes du groupe Isereanybody nous rejoignent, et acceptent de participer à la séance photos.

12h00, déjeuner sur l'herbe



Le soleil est au zenith, et nous nous retrouvons pour déjeuner ensemble. Tout est si léger à cet instant : les soucis sont loin et les montagnes forment un rempart, cachant Grenoble et ses rues. La grâce nous enveloppe, et la joie se manifeste à travers les rires. Saucisson, tomates, œufs durs, quiches, fromages, fruits, desserts...  nous voilà restaurés pour l'après-midi ! Je propose à nos amies anglophones de rencontrer un prêtre individuellement, ce qu'elles acceptent avec un large sourire ! Et me voilà parti à la recherche de prêtres... maîtrisant la langue de Shaekspear ! Le père Raphaël et le père Jean-Baptiste acceptent de se prêter à cet exercice en anglais : merci pour elles !

15h00, banquet mystique



Notre évêque célèbre l’Eucharistie, qui clôture cette merveilleuse journée ! Et dans l'Evangile du jour, Jésus nous rappelle notre devoir d'être attentif à tous ceux qui sont devant nos portes, pour ne pas finir comme l'homme riche : "Tu as reçu le bonheur pendant ta vie, et Lazare, le malheur pendant la sienne. Maintenant, lui, il trouve ici la consolation, et toi, la souffrance". Les larmes de Notre-Dame de la Salette nous invitent encore et toujours à nous convertir, à écouter la parole du Christ, à accueillir les personnes les plus démunies car "les publicains et les prostituées nous précéderont dans le royaume de Dieu" (Matthieu, 21, 31), et ce sont eux, "nos amis qui nous accueilleront dans les demeures éternelles" (Luc, 16, 9).

17h00, nous repartons en direction de Grenoble


Nous repartons pour Grenoble, en car et en voiture. Tout le monde est heureux, dans la joie. Pendant les deux heures de route, nos amies anglophones font résonner dans la voiture des chants pour louer et bénir le Seigneur pour cette journée écoulée. Soudain, en arrivant à Grenoble, mon cœur se serre, et le doute m'envahit : comment puis-je laisser mes amies, victimes d'un réseau de traite des êtres humains, repartir à leur "travail de la nuit", dans ce sordide esclavage ? Comment laisser dormir ce soir dans la rue ceux que je côtoie depuis plus de deux ans ? C'est certain, je suis l'homme riche de l'évangile : je vais bientôt rentrer chez moi, au chaud, partager un bon dîner en famille, et dormir auprès de celle qui m'aime. Incapable de tout donner, il ne me reste plus qu'à prier la Sainte Vierge :
Souvenez-Vous, ô Notre-Dame de La Salette, 
véritable Mère de douleurs, 
des larmes que Vous avez versées pour moi sur le Calvaire : 
souvenez-Vous aussi de la peine que Vous prenez toujours pour moi, 
afin de me soustraire à la justice de Dieu, 
et voyez si, après avoir tant fait pour votre enfant, 
Vous pouvez maintenant l'abandonner. 
Ranimé par cette consolante pensée,
je viens me jeter à vos pieds, 
malgré mes infidélités et mes ingratitudes. 
Ne repoussez pas ma prière, 
ô Vierge Réconciliatrice, 
mais convertissez-moi; 
faites-moi la grâce d'aimer Jésus par-dessus tout, 
et de Vous consoler Vous-même 
par une vie sainte 
pour que je puisse un jour Vous voir au ciel.
Ainsi soit-il.


Article rédigé par Rodolphe, le 27 septembre 2016

jeudi 26 mai 2016

Un havre de paix ambulant

Bienvenue dans notre camping-car !



Non, nous n'avons pas gagné au loto, nous n'avons pas contracté un crédit insoutenable, nous n'avons pas commis un "camping-car-jacking"... Non, un camping-car nous est simplement tombé du ciel, aussi simplement que cela ! 
Bon d'accord, la Providence ne nous l'a pas envoyé par ascenseur céleste, mais presque ! Trois mois après avoir démarré nos tournées du cœur à Grenoble, Magdalena92 nous a offert un camping-car entièrement révisé, floqué au nom de l'association et immédiatement opérationnel, avec en cerise sur le gâteau, la livraison effectuée par un généreux bénévole parisien, Alain !
Quelle ne fut pas notre émotion de prendre possession de ce camping-car qui a tourné de nombreuses années dans le bois de Boulogne, et qui arpentera dorénavant les rue grenobloises. 

Bon, il faut tout de même financer l'entretien, l'assurance, le carburant, et nous faisons donc appel à toi, cher lecteur, pour nous donner un petit coup de pouce ! Et oui, la Providence souhaite aussi passer par ta carte bleue : 

Aller à la rencontre, faire le premier pas



Comme tous les mercredis soirs, camping-car ou non, il nous faut faire le premier pas pour provoquer la rencontre avec les filles, pour entamer la conversation, pour consolider ce petit lien de confiance qui s'établit semaine après semaine. Le camping-car impressionne un peu, et nous leur demandons d'inverser la démarche : maintenant, c'est elles qui doivent venir chez nous ! A l'intérieur, tout est prêt : café, thé, coca-cola, jus d'orange, madeleines, etc. Certaines n'osent pas monter à bord, alors nous restons sur le trottoir avec elles, ce sera pour plus tard. D'autres au contraire sont très enthousiastes, et investissent rapidement ce nouveau lieu. Et la magie prend forme ! 

Bienvenue chez vous !



A l'intérieur tout change : les filles peuvent réellement s'asseoir, confortablement. Pour quelques instants, elles quittent le trottoir, elles disparaissent du regard parfois pesant des passants, elles échappent aux clients et aux proxénètes, elles se posent au calme. Nous pensions les inviter chez nous, mais elles sont en réalité chez elles ! C'est leur camping-car, dont nous ne sommes que les intendants inutiles. L'une d'elles s'empare de la guitare, et nous voici parti sur un rythme africain, à chanter et danser tous ensemble. En  réalité, elle ne sait pas bien jouer de la guitare, dont elle se sert plus comme un tamtam... mais son cœur et sa joie d'être ici nous emporte tous.

Avant de redescendre, nous terminons par un temps de prière. La présence du Père Benoit ce soir est très appréciée ! Les filles lui réclament d'être bénies individuellement, et confient au Seigneur une nouvelle fois leur souhait d'obtenir des papiers pour pouvoir changer de vie. A l'intérieur du camping-car, le temps s'est arrêté, quelques instants au moins. Il est 1h du matin, nous rentrons nous coucher, en faisant un petit crochet pour déposer une fille chez elle. 

Merci à toux ceux qui nous soutiennent, à Magdalena92 bien sûr pour ce camping-car, et à toi cher fidèle lecteur. Car c'est uniquement grâce à vous, grâce à votre prière, grâce à vos dons, que nous pouvons vivre de si beaux moments. C'est par vous, que la Providence se manifeste. Merci Seigneur Jésus.


Pour faire nous aider à financer le camping-car :



Article rédigé par Rodolphe, le 26 mai 2016